II.4 Applications à grande échelle

De nos jours, il existe déjà de nombreux condenseurs qui permettent d’obtenir, avec des meilleurs matériaux, des meilleurs rendements.

Nous pouvons par exemple trouver en Amérique du Sud, au Laos et bien d’autres pays des condenseurs radiatifs qui permettent de récupérer jusqu’à 0,7 litre par mètre carré par nuit.

Source : fr.wikipedia.org

Il existe aussi une tour capable de récolter entre 40 à 80 litres d’eau par jour, nommée Warka en référence à un arbre du même nom sous lequel certains peuples se rassemblent à l’abri du soleil.  Elle est écologique (constituée de tissus et de bambous), et repose sur la condensation de l’humidité de l’air. Le tissu est composé d’un maillage d’une extrême finesse capable de récolter l’humidité. Elle permet également de récolter l’eau de la pluie et celle du brouillard. Cette tour est utilisée dans de nombreux pays pauvres tels que l’Éthiopie.

Source : https://mrmondialisation.org

En Inde, on peut trouver des condenseurs radiatifs déposés sur les toits d’habitations comme des refuges,  qui permettent de récolter de l’eau potable pour quelques personnes. L’installation ci dessous permet de récupérer jusqu’à 8L par nuit.

Source : www.opur.fr

La dernière installation à grande échelle et sûrement la meilleure aujourd’hui est l’usine à rosée. Elle utilise des matériaux particuliers et des peintures qui sont posés à même le sol avec une inclinaison particulière. Cette installation est très peu coûteuse (0,4 euro le mètre carré en Inde) et permet de récolter jusqu’à 0,7L au mètre carré par nuit. Soit sur l’installation si dessous jusqu’à 300L.

Source : www.lesechos.fr

Page suivante